L’ENA est supprimée au profit d’un nouvel Institut du service public

Ecoles

Emmanuel Macron a annoncé, ce jeudi 8 avril, la suppression de l’ENA. L’Ecole nationale d’administration sera remplacée par l’Institut du service public (ISP).

Clap de fin pour l’ENA (Ecole nationale d’administration). Emmanuel Macron a annoncé sa suppression, lors d’une rencontre avec les plus hauts fonctionnaires de l’État, ce jeudi 8 avril.

L’ENA sera remplacée par l’Institut du service public (ISP) qui sera lui aussi basé à Strasbourg. Cette nouvelle école devrait voir le jour en janvier 2022. Comme l’ENA, cet institut sera accessible par trois concours : interne, externe et un troisième dédié aux « prépa talents ». Le classement de sortie est également conservé.

Cette suppression sera entérinée par une ordonnance qui devrait être publiée après son examen en Conseil des ministres, fin mai.

Tronc commun avec d’autres grandes écoles

Les changements résident dans le contenu de la formation. Un tronc commun sera en effet créé avec d’autres grandes écoles, comme l’École nationale de la magistrature, l’Institut national des études territoriales (INET) et l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP).

Par ailleurs, si le classement de sortie reste en place, il ne sera plus possible d’intégrer le Conseil d’État ou la Cour des comptes dès la sortie de l’école. Les diplômés devront d’abord passer plusieurs années sur le terrain, en préfecture ou dans des agences régionales de santé. (Source l’étudiant)